Élection au Conseil d’État

Dans le cadre de la campagne pour l’élection au Conseil d’État le 22 mars prochain, Ensemble à Gauche Vaud présente une liste composée de 5 candidat·e·s: 

Gabriella Lima (Militante internationaliste, membre de solidaritéS, Master en science politique)

Hadrien Buclin (Député Ensemble à Gauche, membre de solidaritéS, chercheur à l’Uni de Lausanne)

Mathilde Marendaz (Élue communale, activiste pour le climat et master en géographie humaine)

Elodie Lopez (Conseillère communale et députée, membre du groupe décroissance alternatives, collaboratrice scientifique)

Taraneh Aminian (Dr Ingénieure EPFL, retraitée, députée da. au Grand Conseil, déléguée Syndicale SUD, La Tour-de-Peilz)

Hadrien Buclin, Mathilde Marendaz, Gabriella Lima, Elodie Lopez et Taraneh Aminian, candidate-e-s au Conseil d'État vaudois
De g. à d. (sur l’image): Hadrien Buclin, Elodie Lopez, Mathilde Marendaz, Gabriella Lima et Taraneh Aminian, candidate-e-s au Conseil d’État vaudois

Depuis 10 ans, le gouvernement vaudois à majorité ‘’rose-verte’’ mène, avec la majorité de droite du parlement, une politique radicalement libérale, produit d’un consensus mou entre les forces politiques dominantes du canton. Cette orientation a des conséquences néfastes pour la majorité de la population, tant sur le plan social qu’écologique. C’est parce que nous sommes convaincus qu’une alternative est non seulement possible, mais nécessaire et même urgente, que nous présentons ses candidatures.

Le Conseil d’État et le parlement ont jusqu’ici été incapables de proposer des plans d’action climatique à la hauteur de la situation. Il est pourtant primordial aujourd’hui de décider collectivement de ce que nous produisons, comment et pourquoi. Nous nous engageons donc pour des objectifs véritablement ambitieux pour diminuer nos émissions de CO2 dans le domaine de la mobilité, de la consommation d’énergie ou encore de l’agriculture et alimentation. Nous voulons que les villes et les villages redeviennent des espaces résilients où les citoyen·ne·x·s soient en mesure de définir démocratiquement la teneur des espaces qu’iels occupent.

La crise covid a révélé que nombre de secteurs du service public souffrent de moyens insuffisants. Au lieu de renforcer ces secteurs, les autorités ont préféré multiplier les allégements fiscaux en faveur des contribuables les plus aisé·e·x·s et des grandes entreprises. Nous voulons mettre un terme à cette politique injuste et nous engageons pour la justice fiscale et pour financer la transition écologique, pour une réelle politique de santé publique, pour l’éducation et le droit à la reconversion professionnelle et pour une culture qui ne fassent pas le lit de la marchandisation et de la précarité.

Depuis le 24 juin 2019 et le renouveau des mobilisations féministes, on ne peut plus nier que l’égalité dans les faits est loin d’être atteinte dans notre pays. Pour construire une société réellement égalitaire, il s’agit d’en avoir la volonté politique et de se doter des outils et ressources à même d’atteindre cet objectif. Le Canton de Vaud devrait être pionnier dans la lutte contre toutes les discriminations liées au genre ou à l’orientation sexuelle. Nous nous engageons à contrer les écarts salariaux par une loi sur l’égalité salariale femmes/hommes réellement contraignante pour les entreprises, pour une politique de lutte et de prévention contre les violences sexistes et sexuelle qui sorte du paradigme sécuritaire et contre les LGBTIQphobies. 

Pour agir concrètement contre les violences policières à l’encontre des personnes racisées, nous voulons instaurer une instance indépendante de dépôt de plainte ainsi qu’un système de reçu pour les personnes contrôlées afin de limiter le contrôle au faciès et interdire les pratiques policières dangereuses tel que le plaquage ventral. Parce que pour nous, personne n’est illégal, nous voulons la régularisation collective des travailleur·euse·x des personnes sans papiers, un engagement du Canton auprès de la Confédération pour l’octroi de permis de séjour durables pour les requérant·e·x·s d’asile et des droits politiques pour toutes les personnes au bénéfice d’une autorisation de séjour dans le Canton. 

Élections communales 2021

Votez pour les composantes d’Ensemble à gauche dans votre commune!

EàG Vaud à 17 bulletins d’entrer au Conseil national!

Avec 2,21% des suffrages exprimés pour le Conseil national, Ensemble à Gauche Vaud (EàG) est passé tout près de faire entrer Franziska Meinherz au Conseil national. Avec les voix cumulées de la gauche radicale, il n’a manqué à EàG que 308 suffrages, c’est-à-dire moins de 17 bulletins de vote pour obtenir un siège! En cohérence avec son engagement quotidien dans les mouvements sociaux, EàG a mené une campagne de terrain, féministe, écologiste, internationaliste et solidaire, qui a su parler à des milliers d’électeurs et électrices. Ensemble à Gauche ne présentera pas de candidat·e au deuxième tour et rappelle qu’elle n’est pas propriétaire des voix de ses électeurs·trices. Refusant de donner carte-blanche aux forces encore en présence pour le deuxième tour de l’élection au Conseil des États, EàG ne donne pas de consigne de vote et fait confiance à ses électeurs et électrices, qui sauront faire les choix les plus favorables aux propositions qu’ils ont soutenues au 1er tour.

Franziska Meinherz lors de la manifestation pour le climat, Berne, septembre 2019
Franziska Meinherz lors de la manifestation pour le climat, Berne, septembre 2019

Portant notamment les revendications de la Grève féministe et de la Grève du climat, EàG a défendu la justice climatique, la réduction massive du temps de travail, l’égalité des droits, la lutte contre toute forme de discrimination ainsi que la solidarité avec les peuples exploités et avec les personnes migrantes. Avec 4,06% des suffrages exprimés pour la gauche radicale vaudoise au Conseil national, dont une majorité nette pour EàG, la coalition rate de très peu son entrée dans la Chambre du peuple. La «vague verte» tant annoncée par les grands médias a fonctionné comme une prophétie auto-réalisatrice pour les Vert·e·s et Vert’ libéraux, alors même que le bilan de leur politique à Berne et dans les cantons – très contestable, tant sur le plan social qu’écologique – n’était pas discuté. Enfin, les inégalités de moyens financiers et une couverture médiatique favorisant clairement les partis déjà installés au pouvoir, constitue également un facteur pouvant expliquer ce résultat.

Avec respectivement 4557 et 4025 suffrages exprimés pour le Conseil des Etats, les candidatures de Franziska Meinherz et d’Yvan Luccarini ont rassemblé les voix de celles et ceux qui, dans cette élection majoritaire, souhaitaient marquer une rupture avec des politiques menées tant par une majorité de droite que par une minorité PS–Vert·e·s qui lui emboîte trop souvent le pas sur les dossiers les plus importants, tels les retraites, la politique d’asile ou la justice fiscale. À noter que ce résultat marque une progression du total des voix accordées à la gauche radicale depuis le vote de 2015, relevant ainsi un écho croissant de nos idées et propositions au sein de la population votante.

Au niveau national, EàG se réjouit de l’obtention d’un deuxième siège pour la gauche radicale au Conseil national à Genève mais ne peut résolument pas se satisfaire du résultat global des élections: les partis bourgeois (UDC, PLR, PDC, Vert’libéraux, PBD) préservent ensemble une majorité très substantielle, malgré la progression confirmée des Vert·e·s. De plus, le Parti socialiste a démontré, lors des précédentes législatures et dans les cantons, leur propension aux compromissions avec la droite, sur des dossiers écologiques et sociaux de première importance. Le Parlement tel que sorti des urnes le 20 octobre 2019 ne va pas réaliser les changements réels et profonds de société qui sont nécessaires. Ce résultat ne fait donc que renforcer l’importance cruciale de continuer et amplifier les mobilisations sociales, féministes et écologistes qui ont émergé en Suisse.

Nous saisissons ici l’occasion de remercier chaleureusement les électeurs et électrices qui nous ont fait confiance et nous ont soutenu·e·s à l’occasion de cette élection.

Pour retrouver une voix de la gauche radicale vaudoise au Parlement fédéral

Pour les élections fédérales d’octobre 2019, EàG Vaud propose une candidature commune de toutes celles et tous ceux qui refusent la résignation et souhaitent s’unir pour proposer une alternative résolument écologiste, féministe, anticapitaliste et antiraciste.

Dans sa campagne, la coalition cherchera à tracer d’autres voies économiques et politiques, en proposant de construire une société plus responsable, plus sobre, plus solidaire et plus juste. En particulier, EàG Vaud se battra pour la réduction massive du temps de travail, pour la justice climatique et pour la liberté de circulation et d’installation pour tous les êtres humains.

Refusant la résignation, les candidates et les candidats d’EàG Vaud porteront, dans la campagne et au Parlement fédéral s’ils et elles sont élu·e·s, les revendications et les propositions défendues par les mouvements qui marquent la vie politique suisse depuis plus d’une année et se battront avec détermination pour leur réalisation.

Au conseil des États, votez
Franziska Meinherz et Yvan Luccarini

Fanziska Meinhertz et Yvan Luccarini, candidat·e·s d’Ensemble à Gauche au Conseil des États
Fanziska Meinhertz et Yvan Luccarini, candidat·e·s d’Ensemble à Gauche au Conseil des États. Photo: Sandrine Gutierrez Grise
Franziska Meinherz est doctorante à l’EPFL, où elle enseigne et recherche dans les domaines de la mobilité, l’urbanisme, et de la politique écologique. Elle est particulièrement engagée dans les luttes écologistes et altermondialistes et fait partie de la grève du climat, où elle se penche notamment sur les questions liées à la justice climatique et les liens entre luttes féministe et écologiste.Yvan Luccarini est député au Grand Conseil et conseiller communal à Vevey. Il a le goût d’expérimenter le projet politique du mouvement de la décroissance au sein de nos institutions. Il est aussi co-fondateur du journal romand d’écologie politique Moins !, militant au sein de la rédaction et y est salarié à temps (très) partiel en tant que metteur en pages et administrateur. Il est marié et heureux papa de deux filles de 8 et 10 ans.
 

Vous désirez soutenir notre campagne ? Signez l’appel public à voter Ensemble à Gauche aux élections fédérales!







    Ensemble à Gauche
    E info@ensemble-a-gauche.ch
    FB eagvd
    solidaritéS Vaud
    5 place Chauderon
    1003 Lausanne
    T +41 79 708 24 01
    E vaud@solidarites.ch
    W solidarites.ch/vaud
    FB solidarites.vaud
    décroissance alternatives (da.)
    Case postale 722
    1800 Vevey 1
    T +41 79 340 36 18
    E info@decroissance-alternatives.ch
    W decroissance-alternatives.ch
    FB decroissancealternatives
    Solidarité & Écologie
    p.a. Onurhan Küçük
    17 rue Jean-André Venel
    1400 Yverdon-les-Bains
    T +41 78 915 38 90
    E info@solidarite-ecologie.org
    W solidarite-ecologie.org
    FB solidariteecologie